La COUSINE DE PARIS

Visite spectacle à Tours (37), Quartier St Gatien

affiche Cousine

Eté 1828. Félix de Vandenesse, jeune romantique, attend l'arrivée à Tours de sa cousine de Paris, Delphine de Nucingen, dont il est éperdument amoureux. Bien décidé à lui révéler sa passion à l'occasion de ce séjour, il entraîne la jeune femme, grâce à son ami Victor Lassier, dans une escapade trépidante et imprévisible au coeur du quartier Saint-Gatien. Parviendra-t-il à ses fins ?


LA COMEDIE DE LA VIE
Ce spectacle tire son essence de divers romans de Balzac « Le Père Goriot », « Le Centenaire », « Le lys dans la vallée » et se veut une satire douce- amère de la condition féminine au XIXème siècle. Balzac lui-même a fustigé, dans un célèbre monologue de Delphine de Nucingen à Eugène de Rastignac, le rôle infâmant, dégradant dans lequel la socièté, régie par les hommes, enferme les femmes. Delphine de Nucingen, comme toutes femmes du monde, doit jouer sans cesse la comédie : de femme fatale à femme enfant, étourdie par la mode et les potins, que lui demande-t-on d’être, à part cette poupée de vitrine ? Le spectacle est mené de bout en bout par une Delphine arrogante, frivole, mais aussi cynique quand il s’agit de ne plus être dupe face à un Félix de Vandenesse engoncé dans des conventions et un romanesque qui frise la naîveté et l’absurdité.

Delphine

Découvrez à la lumière des réverbères le charme des rues et jardins de ce quartier méconnu ! Une visite musico-théâtrale insolite, très librement inspirée de personnages de la « comédie humaine » de Balzac.


Cousine2

Félix de Vandenesse attend sa cousine avec son ami Victor Lassier. Il chante une romance où il vante les qualités et les ... nombreux défauts de Delphine à Victor. Si celle-ci pouvait rester à Tours quelques jours !!


Cousine_blog2.jpg

Enfin, voici Delphine de Nucingen à Tours ! Félix de Vandenesse, heureux d'accueillir sa cousine, porte vaillamment tous les achats de de cette dernière !

Cousineblog8.jpg

Centenaire6

Delphine narre, en chanson, l'horrible histoire du Centenaire, Maxime de Beringheld, vampire qui a laissé quelques sordides souvenirs de lui sur la place St Etienne de Tours.


Cousine_blog4jpg.jpg

Victor et Félix s'exaltent devant l'admirable cathédrale ... et Delphine rêve de frous frous et de marquises !

Marquise1
Cousineblog7.jpg

Cousine_blog6pg.jpg

Le Curé de Tours Birotteau, perdu, croit reconnaître en Delphine la marquise de Listomère et lui propose une partie de whist, au grand dam de celle-ci qui déteste les jeux de cartes !



Cousine_blog5jpg.jpg